Gouvernance du Canada, Trudeau Sauve l’État d’une Crise Majeure, puis le monde par Dan Albertini

DIPLOMATIE INTERNATIONALE & SOCIÉTÉ par Dan Albertini

  • Gouvernance du Canada, Trudeau Sauve l’État d’une Crise Majeure, puis le monde.
  • Entre (), fini la balade. Blagojevich le ‘Born-again’ de Donald, et Black le faux Baron, déchu du titre de noblesse au séjour d’un autre genre en Floride, fini les stratégies de la Ligne Trump-Bannonn en France. Fini les relations d’avec J Edward Epstein parti suicidé par les autres pour le silence, sa veuve-compagne doit répondre aux questions de la justice pour présomption de complicité. Affaire plus grave que la compagnie DSK-DSK inc. dans Nafissatou D. Seth Lipsky va-t-il révoquer les vagues du Baron sans titre dans son énervement irréaliste pour Donald, pour un simple pardon, puisqu’il ne serait pas le monstre décrit du jugement, gratuit pour l’honneur ? Fermons-les ().

Le malaise des racistes est à fleur de peau au Québec, et, à Québec, cela se voit à distance tant l’odeur devient couleur. Depuis que le premier ministre en fonction, en l’occurrence Justin Trudeau, a décidé (décidé, un terme qui reviendra) de rompre et de rompre définitivement avec la tradition criminelle qui a fait disparaître femmes et enfants autochtones au Canada, c’est la guerre déclarée qui se joue à Québec. Dans l’affaire de la gestion de la pandémie causée par le CORONAVIRUS, Québec avait heurté, agressé, non seulement sans raison, mais malhonnêtement la communauté haïtienne du Québec. Justin Trudeau s’était alors, dans une seconde décision contre le racisme systémique, porté en défense de la réputation de cette communauté qui fournit : sang et sueurs, corps & âme, compétence, intelligence, engagement, amour, dans les tâches oh combien vitales, dans le système de la santé, ce à tous les niveaux.

Cela a déplu, ça a nui au grand jour, le spectre du racisme encouragé par des élus présents tant à Ottawa qu’à Québec, si ce n’est contre Jagmeet c’est contre Justin, le balancier frappe et refrappe dans le seul et unique but de déstabiliser pour tromper.

N’était-ce le soutien de Jagmeet Singh, qui sait… ! Le Canadien doit mieux veiller.

Justin Trudeau est ainsi devenu la cible du crétin à Québec, du faux élu à Ottawa.

Si le Conservateur pour se donner de la consistance dans le cheminement politique de récupération après les lunes de discordes intestines, cherche un biais, il le trouve loyalement en critiquant, profession d’opposition oblige, la gouvernance en action du Premier Ministre, c’est l’usage et c’est légitime. Cependant, quand le Bloc Québécois qui est le dangereux atome de trahison au pays, en voulant comme option politique ignare de faire exploser le pays en implosant la politique au nez du Conservateur, il y a matière à réflexion pour le citoyen. Loin de la révolution, c’est de l’imposture.

Dans la réalité, la gouvernance de Justin Trudeau a dans ce contexte, nonobstant certaines erreurs humaines, offert au pays un by-pass sur l’apocalypse qui nous a guettés, et nous guette encore. Bien que j’eusse souhaité voir de plus près les services sanitaires de l’Armée canadienne entrainée à cet effet.

Le Québec médiatique plonge dans la crise de dépression avec F Legault et sa bande de menteurs politiques incompétents. Oui, Dr Aruda fonctionnaire au comportement politique pour crucifier le peuple de COVID en Hiver avant les pâques dans sa vidéo : pas de masque au contraire ça peut faire mal. Mon fils a perdu son emploi par cette mesure, il me semble que c’était mars-avril. D Trump n’est plus pour cette faune médiatique qui mijote une haine contre Trudeau pour plaire à mononcle, aux frais de la Reine dans les médias pour se convertir en dangereux traitres au BLOC indésirable, si l’on en croit au nombre de députés représentant le Québec avec le NPD, avec les Libéraux, avec les Conservateurs….etc.

Peut-on reprocher au Canada d’avoir laissé la COVID-19 meurtrir le pays, si l’on considère le gestionnaire politique mercenaire étourdi du gouvernement provincial de F Legault à Québec, la réponse serait oui. En outre il y a le reste du Canada où la négligence criminelle politique n’a pas été observée avec un directeur de la santé publique qui conseillait carrément non seulement de ne pas porter le masque de protection contre la COVID-19, mais dont la vidéo a fait révoquer oh combien de travailleurs à qui on avait demandé de signer une décharge sur cette foi en même temps de ne pas porter le masque, dixit un directeur de santé publique.

En effet ça s’est passé au Québec. Hélas, ce même gigolo politique fait comprendre aujourd’hui que nous avions mal fixé le masque sur le visage, raison pour laquelle il y aurait eu tant de contaminations. Le racisme systémique dénoncé par Justin Trudeau gère dans cette dite province, et le bilan canadien serait catastrophique, étant vu du Québec qui a opéré un nettoyage gérontologique. Heureux, il y a eu le reste du pays.

Nettoyage gérontologiste de FL à QC

Mode opératoire économique

C’est un massacre sanitaire qui s’est opéré pour nettoyer la clientèle gérontologiste du Québec afin de transmuter le patrimoine de grand grand-maman de grand-papa, à deux générations plus récentes afin de retirer les bénéfices de la pension aux aînés/es, et de retirer du même coup certains parents pauvres des programmes de soutien familial solidaire.

Mode opératoire conservateur

Sans vision ni volonté, sans éthique et incompétent, le gouvernement en place opère en mode ambulatoire l’économie du Québec pour entrainer le citoyen vers la faillite vers le désespoir. Mensonge sur mensonges, grognements nécrotiques, mascarades de caméras à visage couvert pour une loi de service donné/reçu à visage découvert, FL s’est jeté de son propre gré, dans son propre piège avec une politique imprégnée de racisme systémique dans la province canadienne qui nourrit le BQ discriminatoire à Ottawa. De l’obscurantisme à son paroxysme qui cache la manipulation d’intérêts personnels protégés pour nous plonger dans les abysses d’un temps reculé plus loin de la peste contagieuse. Justin Trudeau n’en est pas responsable !

Je ne suis dans les réactions, mais dans le soutien direct et réel à la gouvernance de Justin Trudeau qui du Canada dans cette affaire de pandémie, a bien inspiré d’autres grandes économies à travers le monde. Mieux, il avait des provisions, même si j’ai des griefs contre le dossier de la légalisation du cannabis. Je en suis pas du tout en accord avec sa gestion subsidiaire dans le dossier diplomatique avec le Venezuela, exercé contre le président Nicolas Maduro par les pressions de l’administration de l’antidémocratique avéré, ignare arrogant, que le démontre l’administration entière de Donald J Trump à Washington. Haïti en particulier avec l’ex-ministre E Brochitt, doit dire ce que vaut cette Trump-erie par rapport au Venezuela. Mais, à mêler les choses au-delà cette donnée sensible qui a d’ailleurs orienté tant de réfugiés vers le Canada, car l’abbé du deal dans sa considération du ‘great again’ a trompé en faisant croire à l’économie tandis qu’il encodait la sémantique pour proposer graduellement une solution pour laquelle j’ai soulevé l’attention sur ‘Mein Kampf renouvelé’. Un spectre que l’on trouverait sans chercher à Québec avec cette gouvernance perdue.

Trudeau en ce sens, plus que mérite tout mon appui, il l’a. Il y aura démonstration !


cet article est publié par l’hebdomadaire Haïti-Observateur, édition du 12 nov. 2020, VOL. L No. 44 NYC US et se trouve en P. 12, à : http://s-dd.ca/wp-content/uploads/2020/11/H-O-11-nov-2020.pdf