HAITI : Mieux Préparer 2021 par Dan Albertini

DIPLOMATIE INTERNATIONALE ET SOCIÉTÉ Par Dan Albertini
MIEUX PRÉPARER 2021
Entre (), Si Martelly avait proposé l’exil politique à Bachar Al Asad en 2012, la Syrie ne serait pas ce prétexte pour une stupide guerre sans fin. Si Israël avait nettoyé le monde de ces armes chimiques de l’Armée syrienne en 2012, d’autres n’auraient pu les récupérer à dessein. Si Paris devient FN, l’Allemagne nazi revampée… Fermons les ().

Serions-nous responsables si l’on ne préparerait 2021 tandis que nous avions publié la série 2016 ou une Avalanche diplomatique prévisible/H-O/6-05(P.12); 29-04(P.5); 13-05(P.7)/2015 ? J’intervenais en cette occasion à l’émission Haïti, Culture et Politique animée par Frantz A. Leconte (PhD), sur Haïti News Network. Je livrais dans l’absurdité pour les autres invités. Un extrait : [Ce sera la guerre diplomatique qui règnera en 2016, car tous les candidats seront présidents d’une république, d’un état-département nonobstant les résultats PLO]. Les résultats portent une signature aujourd’hui tel que prédit : PLO. Un autre article, Élections le poids du financement étranger/H-O/16-07(P.8 p.4 2014) esquissait le lendemain de ces dits-résultats. [C’est avec désolation que l’on constatera combien le poids de l’opposition est nul dans la vie sociale et politique du pays et au niveau des ambassades étrangères]. Nous avions ainsi donc conclut sur le processus par Pierre Opont le putsch d’un push diplomatique/H-O/26-08(P.13,p.10) [Pierre Opont a fait un choix qui exige des obligations de résultats. C’est une période où, tel que nous le soutenions, nous traversons à rebours des turbulences de l’histoire du pays. Cela doit nous ramener vers le point (0) sur le bon axe. Avançons au moins vers le point (1) du développement. C’est ça pour nous l’histoire contemporaine du pays mais l’avenir aussi. Il y a erreur chez PLO. PHTK viole la constitution par le fait de l’effigie interdite].

Le CEP de Pierre Opont avait-il le choix de rejeter PHTK ? La réponse restera dans les appréciations que l’histoire révèlera plus tard. La République et l’opposition ont acquiescé par une forme d’omerta. J’avais bien dit que tout le monde se taira, mais pas absolument tout le monde. Ces diplomates du béton qui manifestent au gré…, de quel candidat gagnant puisque Moïse ne peut donc gagner en même temps que Narcisse, Céant, Étienne et Benoit. Mieux, si nous partons de l’axiome 1 vote égal 1 voix dans l’arithmétique électorale, les stratèges de Lavalas ne pouvaient donc ignorer que la fragmentation du vote favoriserait par défaut le camp uni de l’adversaire. Nonobstant les fraudes de part et d’autre. L’équation Opont devenait de plus en plus probable. C’est-à-dire, qui financerait les élections quand la République a livré cette part de souveraineté à l’étranger. Le poids des diplomates du béton ne peut valoir contre celui de la diplomatie internationale au pays. Pourquoi ? Les réponses sont multiples et aussi large que le sentiment de trahison. Quelques exemples pour mieux illustrer.

Washington où l’Ambition Benoit se confirme dans la honte/H-O/16-10-2013 P.4 p.3 [La trahison est conservée comme méthode d’évincement. SIB par devant The Congress of United States fait de telle sorte dans cette pratique. Je revois aujourd’hui encore des
rangs de militaires haïtiens réclamant un mandat, un coup d’état… SIB acceptera qu’il ne s’agissait d’une invitation des UN à l’occasion de son ‘’GA’’. Mais dans les faits, une prise de rendez-vous à un guichet en voie de fermeture pour faillite].

Martelly doit éviter le PHTK/H-O/4-06-2014 P.8 p.5-6 [Du PAMPRA, il avait refusé de prendre position contre le principe d’un coup d’état militaire en 1991. Brutus protégé de Serge Gilles, avait fait lui-même école en la personne de l’ancienne députée ESB. Même comportement alors boursière au Canada. Dixit Jacques Jules Nicolas et certains courriels de son origines. Réf 2011 : « Dan, J’ai demandé à la sénateure Edmonde Beauzile, la cheffe de file du groupe, prônant un Gouvernement Provisoire de te contacter, pour la mettre en contact avec le groupe parlementaire libéral canadien, lors de la venue prochaine d’une délégation, à Montréal d’une délégation dont elle fera partie. Cette délégation compte se rendre au Canada et aux États-Unis, à compter de lundi 31 janvier 2011, pour soumettre à qui de droit un Mémorandum et communiquer, de manière informelle, la composition éventuelle du Gouvernement Provisoire]. ESB ne s’est pas crue capable de récupérer l’appui des femmes en 2015.
Haïti : le Sénateur SDD ou l’immense pouvoir républicain H-O/09-10-2013, P.8-p.2 [Président du Sénat de la République d’Haïti…, personne ne peut donc lui imposer d’agenda. Une perception, une simple opinion, une réflexion, Deras mettra tout un monde au pas. En est-il conscient, peut-il livrer ?]. Deras commettait déjà l’erreur de rêver de se projeter président en oubliant son vrai pouvoir de parlementaire.

Élections le poids du financement étranger/H-O/16-07 P8 p.2. 2014. Le poids des exécutifs locaux. Je savais qu’en mettant en exergue l’importance et le poids constitutionnel des exécutifs locaux, Martelly risquerait de tout faire, tout en son pouvoir pour biaiser, afin de ne pas y arriver à échéancier. Il n’avait vu cet angle mort-là. Il y a là évidemment une potentielle action citoyenne, nonobstant l’incapacité de l’opposition telle que connue, de s’organiser. [Martelly prend de plus en plus conscience qu’il perdra son emprise sur l’appareil d’état, à court terme. Le temps lui fait défaut, s’il veut conséquemment organiser des équipes locales à travers le territoire pour les maitriser].

J’ai souvent tiré la sonnette d’alarme de la diplomatie pour les besoins nationaux. Par exemple le 9 nov. 2004. Malheureusement Port-au-Prince était déjà comblé d’émotions, Haïti devrait apprendre à mieux lire à travers les lignes diplomatiques pour comprendre qu’il revient aux Haïtiens de sauver la situation et de bâtir une vraie nation.

PLO aura beau soulevé des passions à la place d’une démonstration savante de la chose électorale que Narcisse et Moïse se sont livré une guerre électorale ignare et inutile. Cela a pulvérisé le vote Lavalas dans le néant. Alors, le monstre a-t-il réhabilité ses diplomates du béton et pour quelle mission ? Le monstre est devenu plus que bicéphale, Sans directoire. D’où cette avalanche diplomatique en 2016 pourtant annoncée.

De plus, le 25-26 nov. 2010, titre. [Yvon Neptune la Candidature Réduite de Lavalas ou le Fruit d’un Rêve Dépassé. L’expérience Lavalas lui est même toxique au niveau des émotions personnelles]. Question : où est-il aujourd’hui, Dr. Narcisse idem. J’ai même été plus loin en écrivant [l’Avenir politique en Haïti ou qui prendra la tête de Lavalas désormais, est qui prendra la tête du pays à la fin de cet exercice ? Si le CEP ne partage pas avec équité cette tranche d’article on ne peut que conclure de la manipulation antérieure de lavalassiens, lors de la constituante de 87. Si l’article est carrément discriminatoire, l’État Haïtien devra alors dédommager ceux qui y avaient subi les foudres et rompre avec le court terme une fois pour toute. C’est là le dilemme auquel devra faire face le CEP lors du prochain dépôt de candidatures pour les élections générales de 2005]. M. Narcisse ne s’est pas avérée plus forte que Neptune, en 2015. Le raisonnement se trouve en double détente dans un autre article. [Haïti : la nouvelle lecture Intérimaire. C’est carrément oui, la République a définitivement dépassé le cap du provisoire. Nous sommes rentrés essentiellement dans l’intérimaire. La différence est importante pour la compréhension du citoyen comme celle du diplomate étranger présent au pays…. la fin de la révolution des compères, je l’écris d’ailleurs au singulier]. Les compères dont MJ-C, avaient ainsi échoué et ESB était hors cadre avec son provisoire.
Je terminais ainsi : [Cependant, c’est une prescription constitutionnelle. L’armée existe aujourd’hui, dans le symbole de la constitution mais en fonction des besoins de la culture et de l’éducation. Il revient donc d’une part, à la compétition politique et, à la gestion de l’ambition du président, de définir si l’Horizon Martelly est un lever ou un coucher de soleil]. Martelly a-t-il alors trompé l’opposition ou ses opposants étaient-ils sans vision ?
Comprenons par le biais d’un autre article. [La Nation est-elle encore à la dérive depuis 2001. Le réveil et les réformes espérés n’ont pas lieu. Voici ce que je soutenais dans cet article, reproduit dans mon ouvrage ‘’Haïti 2001-2010 reconstruction d’après Nous’’ (P. 152), publié en 2010 : dans le cas d’Haïti, nous manquons de ressources mais parce que les Haïtiens attendent l’intervention d’un casque bleu pour initier le dialogue entre eux. Je poursuivais plus loin en point A : Si le président est moins légitime qu’en 1990, cette opposition l’est encore moins pour se parachuter à la tête du pays (un départ prématuré en ce sens, d’Aristide, pourrait faire basculer le pays dans un chaos infernal dont personne ne peut prévoir les conséquences). Le camp de la convergence devrait commencer par s’épurer en posant une véritable structure d’opposition].

Revenons avec l’avalanche diplomatique soulevée au début. À savoir que va-t-il donc se passer. Il n’y a pas d’opposition mais des opposants. Je réitère la suite du paragraphe : [La représentativité grandira dans le sens qu’on est tous présidentiable, donc président. Forme d’opposition nationale. La courbe de la hausse des ambitions est à l’inverse du prorata de celle de la chute de la confiance. Nous verrons renaître Christophe, Pétion, Soulouque, Riché, Boyer jusqu’à Hyppolite. Et attendre Saget reformuler]. Interrogeons-nous alors sérieusement. Que représentent donc cinq années dans la vie d’un pays quand on parle de l’espace temporel d’un mandat politique ? Cette interrogation vaut pour ceux qui croient que la situation explosive, ils ont le devoir de mieux préparer l’avenir. Le monstre ne peut toujours avoir raison. Car, une fois de plus, le Lavalas dit-nationaliste invite l’étranger institutionnel (OEA) à s’installer et à s’étaler en longévité. Le monstre tente une fois de plus de se montrer tendre pour s’avouer de son image, à sa ressemblance comme auparavant. Une Narcisse imposée ne sera pas une Narcisse élue. La République ne sera aux réparations envers la femme, quand l’ère du 30% occidental et battu par le Canada du 50/50. Renois-Deras n’ont su lire à travers cette loupe non plus en poursuivant avec l’oeuvre de la fragmentation. L’autre camp est resté intact lors de ces élections qui disions-nous, porteront le nom magique de PLO. Lavalas ne compte pas ses villes.
dan@danalbertini.com


cet article est publié par l’hebdomadaire Haïti-Observateur, édition du 9 décembre 2015 VOL XXXXV, No.50 et se trouve en P.7 à : http://s-dd.ca/wp-content/uploads/2019/11/H-O-9-Decembre-2015.pdf