Manifestation pro-Moïse : un fiasco

CONTRE-MOBILISATION DE PHTK AUX GONAÏVES

  • Manifestation pro-Moïse : un fiasco
  • 1 million 500 mille gourdes… Moins de 30 participants… by H-O

Si Jovenel Moïse était en compétition avec l’opposition, en vue de démontrer quelle manifestation est capable de faire meilleur recette, la Cité de l’indépendance lui a donné la réponse. Il vient d’essuyer une défaite cuisante infligée parles partisans de la présidence qui ont boudé souverainement la manifestation que les PHTKistes se mettaient en tête de réaliser, dans le but de donner la réplique aux dizaines de milliers de militants qui répondent aux appels à manifester lancés par les secteurs oppositionnels.

En effet, seulement 26 personnes ont répondu à l’appel à manifester lancé par les partisans du président de la République. Des témoins sur place ont précisé que la manif du mercredi 4 décembre, organisée par le pouvoir et les adhérents du PHTK comptait dans ses rangs 27 personnes, deux motos et 12 policiers. Ce qui a porté quelconque à dire que c’était la manifestation la mieux sécurisée dans le pays.

Un voleur de cabri à la tête de la manif de Jovenel Moïse aux Gonaïves ?

L’échec de la manifestation officielle du Palais national, aux Gonaïves, a suscité de vives critiques de la part des PHTKistes locaux. Un d’entre a déclaré que c’est tout à fait normal que cette mobilisation n’a pas fait bonne recette. C’est ce qui arrive, dit-il, «quand c’est Wadly Mitton, un ancien voleur de cabri qui est à la tête de cette initiative».

Jovenel Moïse et les adeptes du PHTK font flèche de tout bois, quand il s’agit de faire de l’argent, aux dépends du peuple haïtien. L’organisation de cette manifestation par le pouvoir ne fait pas exception.

En effet, le sénateur Youri Latortue a dénoncé le fait que le Palais national a englouti la bagatelle de 1 million 500 mille dans cette manifestation, dans le but de voler l’argent du peuple haïtien.

Une marée humaine attendue demain aux Gonaïves

Suite à l’accalmie constatée, à la capitale, ces quelques jours marquant une trêve dans la mobilisation anti-Moïse l’opposition plurielle ont donné au peuple rendez-vous aux Gonaïves, jeudi (5 décembre) quand doivent être relancées les manifestations.

L’opposition a annoncé que la reprise des manifestants va avoir lieu, dans la ville de l’Indépendance, à partir du jeudi 5 décembre, pour exiger la démission immédiate et sans condition de Jovenel Moïse.

Dans le cadre de cette mobilisation générale, les dirigeants de l’opposition ont également annoncé un sit-in pour demain devant l’ambassade de France, au Champ de Mars, pour dénoncer la corruption et la violence, de même que l’ingérence des grandes puissances dans les affaires internes du pays.

Le leader syndicaliste Josué Mérilien, qui passe pour un des initiateurs de ce mouvement de contestation, a invité la population à maintenir la mobilisation tout en insistant pour que Jovenel Moïse donne sa démission, invitant les militants à descendre massivement dans les rues, invitant ces derniers à continuer le mouvement anti-Jovenel Moïse


cet article est publié par l’hebdomadaire Haïti-Observateur, édition du 4 décembre 2019, VOL XXXXIX No.47, et se trouve en P.4 àhttp://s-dd.ca/wp-content/uploads/2019/12/H-O-4-december-2019.pdf